Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?

Washington tente toujours de discréditer le Président syrien Bachar al-Assad à l’Onu et l’opposition syrienne tente de provoquer des combats armés alors même que le processus de paix est en cours.

Comme les forces gouvernementales syriennes agissent conjointement avec les militaires russes, ces derniers ont été ciblés par des combattants soutenus par les Américains. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?

Si cette situation persistait, la riposte de Damas et de Moscou pourrait toucher non seulement les combattants mais aussi les militaires américains qui agissent dans les rangs de l’opposition, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Le 20 septembre, Sergueï Roudskoï, chef de la Direction principale des opérations de l’état-major général des forces armées russes, a fait savoir que les «services secrets américains ont initié l’offensive» des combattants du Front al-Nosra dans la zone de désescalade d’Idlib, où ils ont entrepris une «tentative de capturer une unité de la police militaire russe». Selon l’état-major russe, cette attaque des djihadistes visait à arrêter l’«offensive efficace des forces gouvernementales à l’est de Deir ez-Zor».

Moscou souligne sa volonté de combattre Daech sur tout le territoire syrien, y compris à l’est de l’Euphrate où agissent principalement les Forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis. C’est pourquoi, l’armée de Bachar el-Assad, soutenue par les forces spéciales et l’aviation russes a traversé l’Euphrate près de Deir ez-Zor.

Continuar lendo

Anúncios

Syrie : Avertissements sévères lancés par Moscou à Washington

Syrie : Avertissements sévères lancés par Moscou à Washington

Le ministère de la défense russe a été obligé d’adresser un avertissement sévère aux Américains concernant Deir Ez-Zour.

Les Américains ont poussé leurs Kurdes de service de « Syrie démocratique » vers Deir Ezzour en les faisant aider par Daesh. Le but de l’opération était de prendre le contrôle des champs pétroliers qui représentent 75 % des réserves syriennes.

Les unités chétives de Syrie démocratiques sont encadrées par des forces spéciales US et c’est là où cela devient délicat. Devant cette atteinte flagrante à la souveraineté de l’État syrien, les Russes ont été fermes et le Pentagone a reculé.

Continuar lendo

L’accord nucléaire iranien devient un cocktail atomique

La visite non programmée en  Russie du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, en tant qu’employé spécial du président Hassan Rouhani et sa rencontre avec le président Vladimir Poutine mercredi, peuvent être considérées comme un point d’inflexion en train d’émerger dans la sécurité régionale et internationale. Il y a une préoccupation grandissante sur le fait que l’administration Trump pourrait être en train de rouvrir le dossier de l’accord nucléaire États-Unis-Iran de juillet 2015.

L’accord nucléaire iranien devient un cocktail atomique

Au cours de la campagne pour l’élection de novembre, le candidat Trump avait dédaigneusement menacé de déchirer l’accord iranien. Mais en tant que président, il a déjà certifié par deux fois au Congrès des États-Unis que l’Iran mettait en œuvre sa partie de l’accord. Il est obligé de le faire une troisième fois à la mi-octobre. Bien sûr, Trump n’est pas un modèle de cohérence. Il avait promis de liquider la guerre afghane, mais a approuvé une stratégie pour la guerre ouverte. Progressivement, il s’est exposé à être un homme de paille.

Continuar lendo

Syrie: colère russe contre Israël

Le numéro deux du Centre de Commandement des forces russes au sud de la Syrie a lancé un sévère avertissement à Israël, le mettant en garde contre toute « tentative de violation du cessez-le-feu dans le sud de la Syrie ». « Au cas où Israël violerait la trêve, la Russie saurait bien comment s’y prendre », a lancé le général Alexy Kozin.

Syrie: colère russe contre Israël

Continuar lendo

Qui est Recep Tayyip Erdogan ?

Qui est Erdogan ? Quelles sont ses idées ? Tour d’horizon sur un homme controversé qui a radicalement changé la république Turque…

Putin-Erdogan

Chronologie :
Recep Tayyip Erdogan est né le 26 février 1954 à Beyoğlu. Il est cofondateur du Parti de la justice et du développement. Il est premier ministre de 2003 à 2014 puis président de la Turquie dès 2014 (et encore de nos jours). Il obtient son diplôme à la faculté des sciences économiques et sociales de l’université de Marmara.

Il commence son parcours politique au niveau local, il est élu maire d’Istanbul en 1994. Il perd ce mandat en 1998 et fût emprisonné un court temps pour sa complaisance aux idées nationalistes de Ziya Golkap. En 2001, il fonde l’AKP, qui devint la première force politique du pays dès 2002.

En 2014, il devient le premier président de la République turque élu au suffrage universel direct. L’AKP perd cependant sa majorité absolue aux élections législatives de juin 2015, mais la regagne à celles de novembre 2015. Dès le début de sa présidence, une dérive autoritaire du pouvoir est constatée. La tentative de coup d’État de 2016 renforce la position de Erdogan et conduit à des dizaines de milliers d’arrestations dont des députés de l’opposition, au licenciement de plus de 100 000 employés du secteur public et à la mise en place de réformes sécuritaires.

Continuar lendo

México foca seus poderes de vigilância na sociedade civil

tim

29/06/17

De acordo com o The New York Times, desde meados de 2011, agências federais mexicanas vêm expandindo seu arsenal de vigilância, gastando aproximadamente 80 milhões de dólares em softwares de monitoramento da empresa israelense NSO Group. O principal programa, Pegasus, permite o controle e monitoramento de todas as funções do celular de um alvo, desde o controle da câmera e microfones ao acesso à aplicativos, como e-mail, calendários, fotos, entre outros.

Esse software já havia sido usado para espionar membros da sociedade civil no México, mais especificamente contra o Jornalista Rafael Cabrera, que reportou a corrupção na alta cúpula do Governo mexicano, e o ativista Jesús Robles Maloof, representante do grupo de direitos humanos Contingente MXque alegou ter sido ameaçado e que as suas comunicações e de sua família vinham sendo monitoradas. A relação das agências do governo mexicano com o mercado de monitoramento em massa já foi previamente reportada aqui.

Continuar lendo

Israël observe avec inquiétude l’Iran étendre son influence militaire en Syrie et au Liban

Selon l’organe Intelligence Online, l’Iran construit au Liban une fabrique de missiles qui sera enfouie à 50 mètres sous terre et fortifiée contre les raids aériens israéliens.

Selon cet article, la fabrique inclura deux installations. La première, située à Hermel, dans la partie orientale de la vallée de la Beqaa, produira des missiles sol-sol Fateh-110, d’une portée de 300 kilomètres. Ce missile peut porter une ogive de 400 kg.

Israël observe avec inquiétude l’Iran étendre son influence militaire en Syrie et au Liban

L’autre installation sera située sur la côte libanaise, entre les villes de Tyr et Sidon. Elle produira des pièces de missiles qui seront livrées aux autres usines.

Ces fabriques de missiles au Liban ont donné la migraine en Israël. Le journal israélien YediotAhronot a publié dernièrement dans un article, une citation du ministre de l’Education, Naftali Bennett. Selon le ministre, Israël envisage de les attaquer préventivement, car Israël considère que c’est une menace.

Continuar lendo