Le Parlement iranien donne son feu vert aux Gardiens pour riposter contre les USA

Le Comité de la sécurité nationale et de la politique étrangère au Parlement iranien, a annoncé son soutien aux Gardiens de la révolution islamique dans toute mesure de riposte prise à l’encontre des forces américaines, au cas où Trump mettrait en exécution ses menaces contre les gardiens de la révolution, a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Le Parlement iranien donne son feu vert aux Gardiens pour riposter contre les USA

Dans sa déclaration le Comité de la sécurité nationale et la politique étrangère condamne le comportement irrationnel des USA et déclare que si leurs menaces impulsives sont exécutées, le conseil accorde son feu vert aux forces des Gardiens de la révolution pour riposter de manière adéquate aux forces américaines. Et ce, conformément à l’article 4 de la loi anti-actions américaines. Le comité estime que les gardiens de la révolution jouissent du droit légitime d’affronter les forces américaines tout comme ils ont affronté les groupes terroristes ».

Continuar lendo

Anúncios

Kurdistan : Les protagonistes s’observent et fourbissent leurs armes…

Kurdistan : Les protagonistes s’observent et fourbissent leurs armes…

Le PM irakien Abadi en visite officielle en France a annoncé que Hawija a été reprise à Daesh. Hawija était un important centre de commandement de Daesh dans la région. Elle est la porte de Kirkouk qui sera la prochaine étape.

L’accélération de la tenue du référendum au Kurdistan visait à détourner le centre de décisions irakien et l’armée de Hawija. Les responsables irakiens ont cependant deviné la ruse concoctée par les Américains et les Israéliens et ont continué sur leur lancée

Sans le pétrole de Kirkouk, le Kurdistan irakien ne vaut rien pour Israël et pour les USA. Le porte-parole du Hachd Chaabi a déclaré que Kirkouk sera elle aussi libérée de toute présence autre qu’irakienne.

Continuar lendo

Poutine met en garde contre la réorganisation des terroristes

Le président russe a mis en garde contre la réorganisation des terroristes, dont la mission a échoué en Irak et en Syrie.

Poutine met en garde contre la réorganisation des terroristes

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré, ce mercredi 4 octobre, que les terroristes s’étant battus en Syrie et en Irak pourraient se réorganiser dans d’autres pays de la région et y implanter de nouvelles bases.

« Les terroristes pourraient changer de tactique et chercher de nouveaux points d’appui dans d’autres pays de la région », a indiqué M. Poutine lors d’une réunion des chefs des services de sécurité étrangers, partenaires du Service fédéral de sécurité russe (FSB).

Il a ajouté que la lutte contre le terrorisme en Syrie et en Irak n’avait pas encore détruit les infrastructures et le potentiel militaire des terroristes.

Continuar lendo

Ultimatum : L’Irak donne 3 jours aux séparatistes kurdes pour lui remettre les aéroports

Depuis 2005, les autorités autonomes kurdes contrôlent une grande partie de l’infrastructure du transport dans certaines parties du nord de l’Irak. Cela comprend l’aéroport international d’Erbil qui a été rénové par la Turquie en 2010.

Les autorités kurdes ont exercé le contrôle de l’octroi de visas aux voyageurs et agissent comme un grand centre de transport pour une grande partie de l’Irak. La piste de l’aéroport international d’Erbil est parmi les plus importantes au monde.

Ultimatum : L’Irak donne 3 jours aux séparatistes kurdes pour lui remettre les aéroports

Cependant, en raison de la clôture par la Turquie et l’Iran de l’espace aérien de la région en une véritable zone d’exclusion aérienne avec le soutien de Bagdad, la circulation s’est interrompue.

Aujourd’hui, le gouvernement irakien a remis un ultimatum aux dirigeants sécessionnistes d’Erbil, leur demandant de transférer tous les aéroports et centres de transport au gouvernement central de Bagdad.

Jusqu’à présent, le référendum pour lequel les Kurdes ont voté pour se séparer de l’Irak a eu pour effet de rendre la région beaucoup moins autonome.

Continuar lendo

Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?

Washington tente toujours de discréditer le Président syrien Bachar al-Assad à l’Onu et l’opposition syrienne tente de provoquer des combats armés alors même que le processus de paix est en cours.

Comme les forces gouvernementales syriennes agissent conjointement avec les militaires russes, ces derniers ont été ciblés par des combattants soutenus par les Américains. Selon le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?Une confrontation entre la Russie et les USA à Deir ez-Zor est-elle possible?

Si cette situation persistait, la riposte de Damas et de Moscou pourrait toucher non seulement les combattants mais aussi les militaires américains qui agissent dans les rangs de l’opposition, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Le 20 septembre, Sergueï Roudskoï, chef de la Direction principale des opérations de l’état-major général des forces armées russes, a fait savoir que les «services secrets américains ont initié l’offensive» des combattants du Front al-Nosra dans la zone de désescalade d’Idlib, où ils ont entrepris une «tentative de capturer une unité de la police militaire russe». Selon l’état-major russe, cette attaque des djihadistes visait à arrêter l’«offensive efficace des forces gouvernementales à l’est de Deir ez-Zor».

Moscou souligne sa volonté de combattre Daech sur tout le territoire syrien, y compris à l’est de l’Euphrate où agissent principalement les Forces démocratiques syriennes soutenues par les États-Unis. C’est pourquoi, l’armée de Bachar el-Assad, soutenue par les forces spéciales et l’aviation russes a traversé l’Euphrate près de Deir ez-Zor.

Continuar lendo

200 000 Israéliens attendus au « Kurdistan » dès la proclamation de l’indépendance

Selon le magazine Israel-Kurd basé à Erbil, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président auto-désigné du futur Kurdistan indépendant Massoud Barzani ont conclu un accord secret.

Tel-Aviv s’est engagé à installer au Kurdistan 200 000 Israéliens d’origine kurde.

200 000 Israéliens attendus au « Kurdistan » dès la proclamation de l’indépendance

L’annonce a été largement reprise par la presse turque, iranienne et arabe.

Le projet de création d’un Soudan du Sud et d’un Kurdistan est un objectif militaire israélien depuis le développement des missiles à la fin des années 90. Ces territoires, largement administrés par des Israéliens, doivent permettre de prendre à revers l’Égypte et la Syrie.

Continuar lendo

L’accord nucléaire iranien devient un cocktail atomique

La visite non programmée en  Russie du ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, en tant qu’employé spécial du président Hassan Rouhani et sa rencontre avec le président Vladimir Poutine mercredi, peuvent être considérées comme un point d’inflexion en train d’émerger dans la sécurité régionale et internationale. Il y a une préoccupation grandissante sur le fait que l’administration Trump pourrait être en train de rouvrir le dossier de l’accord nucléaire États-Unis-Iran de juillet 2015.

L’accord nucléaire iranien devient un cocktail atomique

Au cours de la campagne pour l’élection de novembre, le candidat Trump avait dédaigneusement menacé de déchirer l’accord iranien. Mais en tant que président, il a déjà certifié par deux fois au Congrès des États-Unis que l’Iran mettait en œuvre sa partie de l’accord. Il est obligé de le faire une troisième fois à la mi-octobre. Bien sûr, Trump n’est pas un modèle de cohérence. Il avait promis de liquider la guerre afghane, mais a approuvé une stratégie pour la guerre ouverte. Progressivement, il s’est exposé à être un homme de paille.

Continuar lendo