Les États-Unis construisent une crise humanitaire au Venezuela

Les États-Unis construisent une crise humanitaire au Venezuela

Le chancelier du pays sud-américain, Jorge Arreaza, a dénoncé le fait que les « États-Unis font des manœuvres pour construire une crise humanitaire au Venezuela ».

Hier, le diplomate a eu un agenda intense au quartier général de l’ONU, où il s’est entretenu avec son secrétaire général, Antonio Guterres, puis avec des représentants de groupes comme ceux des Pays Non Alignés et de la Communauté des États Latino-américains et Caribéens, et avec des mandataires de puissances mondiales, dont la Russie et la Chine.

Lors d’une rencontre avec des journalistes peu après sa réunion avec Guterres, il a exprimé à Prensa Latina que sa « visite s’est inscrite dans la diplomatie bolivarienne de paix, au milieu d’un contexte marqué par une agressivité sans précédent des États-Unis contre Caracas ».

Il y a deux semaines, le président nord-américain, Donald Trump, a ouvert la porte à la possibilité d’une intervention militaire au Venezuela. Posture suivie durant les derniers jours par les mises en garde du vice-président Mike Pence, puis par les nouvelles sanctions financières annoncées hier par la Maison Blanche.

Arreaza a affirmé que ces « menaces et sanctions, qui concernent également le président vénézuélien Nicolas Maduro, constituent l’agression la plus grave de ces deux derniers siècles contre notre peuple ».

Continuar lendo

Anúncios

Les grands enjeux d’une guerre contre le Venezuela

La révolution bolivarienne, amorcée par Hugo Chavez, en 1999, se caractérise, entre autres, par le renversement du contrôle des pouvoirs de l’État et de ses richesses, passant ces derniers des mains des élites à celles du peuple. Cette mutation, pourtant profondément démocratique, n’a jamais été du goût de ces élites dont le grand-prêtre est toujours l’Oncle Sam.

Les grands enjeux d’une guerre contre le Venezuela

Avec les années, le peuple vénézuélien a émergé et est devenu un véritable peuple en mesure de s’affirmer et d’assurer son propre développement. Il entraîne avec lui des façons nouvelles de répondre aux attentes et besoins de tous ceux et celles qui en font partie. Là où les gouvernements antérieurs ne trouvaient pas les ressources nécessaires pour assurer des services de santé gratuits dans tous les coins du pays et disponibles à toutes les personnes qui en avaient besoin, la révolution bolivarienne y parvint. On peut en dire tout autant pour l’éducation qui n’est plus un privilège réservé aux enfants des élites, mais à tous les enfants du peuple. À ces deux grands secteurs, on peut y ajouter celui du logement. Plus d’un million de logements ont été construits et aménagés pour des familles à faible revenu.

Le fait que le Venezuela puisse assurer ces trois services essentiels, santé-éducation-logement, à sa population devient un problème majeur pour les gouvernements de facture néo-libérale, dirigés par des élites qui n’ont pas l’habitude de chercher des solutions aux problèmes cruciaux de leurs peuples, mais de s’attarder, plutôt, à répondre aux intérêts des leurs élites. Pour ces derniers, les intérêts du peuple passent au second plan.

Continuar lendo

O discreto milagre da esquerda uruguaia: 15 anos de crescimento ininterrupto

viver-uruguai

Com Brasil e Argentina em queda, esse pequeno país traçou terceira via e manteve sua estabilidade

25/07/17

Até o ministro da Economia uruguaio, o veterano Danilo Astori, de 77 anos, tem dificuldade em acreditar. Seu país, uma pequena ilha de paz política, social e econômica entre dois gigantes convulsionados como Brasil e Argentina, protagoniza o que chamam de desacople(desacoplamento). Enquanto os dois colossos sofrem – em 2016 ambas as economias encolheram – e outras experiências, como a venezuelana, afundam, o Uruguai, dirigido desde 2005 pela esquerda tranquila da Frente Ampla, está prestes a completar 15 anos de crescimento ininterrupto, um recorde histórico para essa pequena nação de 3,3 milhões de habitantes. O país não tem petróleo ou cobre, mas soube explorar outros recursos: soja, gado, turismo e um intangível: uma grande estabilidade política sem grandes escândalos de corrupção.

Continuar lendo

Effet boomerang des nouvelles sanctions américaines sur les États-Unis, Porochenko sur la sellette et l’Ukraine au bord du précipice

Suite au vote, puis à la signature par Donald Trump du nouveau train de sanctions américaines contre la Russie, l’Iran et la Corée du Nord, la liste des pays victimes de ces sanctions ne cesse de s’allonger, jusqu’à compter aussi les États-Unis et l’Ukraine.

Effet boomerang des nouvelles sanctions américaines sur les États-Unis, Porochenko sur la sellette et l’Ukraine au bord du précipice

Dans un article publié dans Forbes, Wade Shepard a ainsi analysé que les États-Unis eux-mêmes se retrouvent perdants dans ces sanctions en se fermant le marché iranien, que la Russie et la Chine peuvent ainsi investir sans obstacles ni concurrents occidentaux. En voulant sanctionner l’Iran et la Russie, les États-Unis renforcent en fait les alliances économiques et militaires entre ces pays. Ces sanctions ont mis les entreprises américaines et européennes sur la touche. Vraiment, c’est ce qui s’appelle se tirer une balle dans chaque pied…

Continuar lendo

VENEZUELA : le bain de sang approche. Que fait la gauche internationale ?

Un pays pétrolier qui résiste à l’Empire depuis plus de quinze ans et qui a sorti du néant ses « fils de rien »

https://d2071andvip0wj.cloudfront.net/styles/16x9-large/s3/venezuela-16dec16.jpg?itok=dv8R32r7

Il ne faudra pas venir pleurer demain lorsque l’on assassinera, torturera, « disparaîtra », les militants chavistes. Les précédents historiques sont malheureusement nombreux.

Les classes dominantes vénézuéliennes veulent une revanche sociale, liquider la « révolution bolivarienne », ou ce qu’il en reste, afin que le peuple des anciens « invisibles » ne relève plus jamais la tête. L’oligarchie veut que ces « fils de rien », auxquels le chavisme a donné statut et dignité, retournent au néant.

On peut émettre des critiques sur la gestion, sur la stratégie du président Maduro. Mais il a été élu, certes de peu, mais élu. Donc légitime. Il propose le dialogue, et a le droit de se défendre contre des émeutiers. La plupart des médias vénézuéliens et étrangers s’acharnent à donner une image chaotique du pays, à mettre sur le dos des chavistes les exactions commises par des groupes violentissimes, masqués, souvent armés, les « guarimbas », qui veulent la guerre civile.

 

Continuar lendo

La guerre des États-Unis contre le Venezuela

La guerre des États-Unis contre le Venezuela

L’attaque terroriste aérienne contre le Ministère de la Justice et de la Paix et la Cour Suprême de Justice, attaque perpétrée par un hélicoptère volé à l’aéroport de La Carlota et qui a ouvert le feu et lancé des grenades d’origine colombienne provenant d’Israël, montre à l’évidence les efforts désespérés de Washington face à son échec pour abattre le gouvernement du président Nicholas Maduro et mettre fin à la révolution. bolivarienne.

Continuar lendo

Venezuela: não há solução sem Pequim

1497316118_825241_1497316484_noticia_normal_recorte1

Manifestante nos protestos de 12 de junho em Caracas. MIGUEL GUTIÉRREZ (EFE)

12/06/17

O Governo chinês se tornou mais pragmático nos últimos anos quando ditadores amigos começaram a desmoronar

Depois de anos de tentativas frustradas, fica evidente que atores regionais não têm a capacidade de ajudar a Venezuela a sair do fundo do poço. A crise política no país é mais profunda e complexa hoje do que em 2003, quando o grupo “Amigos da Venezuela”, composto por vários países latino-americanos, foi crucial para restabelecer o diálogo entre o governo e a oposição. Além disso, o vácuo de poder na América do Sul, acima de tudo devido à instabilidade política no Brasil, torna qualquer estratégia coordenada implausível.

Continuar lendo