L’Ukraine multiplie les provocations sanglantes et les opérations sous faux drapeau dans le Donbass


L’Ukraine multiplie les provocations sanglantes et les opérations sous faux drapeau dans le Donbass

Depuis plus d’une semaine, l’armée ukrainienne multiplie les provocations sur la ligne de front, tirant tantôt sur la République Populaire de Donetsk (RPD) pour pousser son armée à tirer en retour, tantôt sur les villes qui se trouvent sous son contrôle afin d’en faire porter la responsabilité à la RPD.

Après les tirs sur Spartak et Troudovskyi la semaine dernière sous prétexte d’attaques fantômes de l’armée de la RPD, et essayant de rééditer l’opération sous faux drapeau menée contre Avdeyevka du 13 mai qui avait fait quatre morts parmi les civils (immédiatement imputés à la RPD alors que la direction des tirs indique clairement des positions qui étaient tenues par Secteur Droit à Vodyanoye), l’armée ukrainienne a tiré sur Krasnogorovka et s’apprête à recommencer.

Le 28 mai, des tirs venant de deux directions différentes ont frappé Krasnogorovka, qui se trouve en territoire occupé par l’armée ukrainienne. Des tirs qui ont blessé une civile, et endommagé plusieurs bâtiments dont l’hôpital. Immédiatement les médias ukrainiens ont hurlé au bombardement de la part de l’armée de la RPD.

Sauf qu’après enquête en analysant les photos et vidéos prises sur place et les témoignages il s’avère que, comme pour Avdeyevka, le bombardement venait bien de l’armée ukrainienne, et plus précisément des positions de la 92e brigade situés à Maryinka et Kourakhovo. Et ce n’est pas du mortier et des armes antiaériennes qui ont été utilisés comme clamés par la propagande ukrainienne mais de l’artillerie lourde et des lance-roquettes multiples Grad (tirés depuis Kourakhovo). Sur les 23 tirs ayant touché la localité, neuf seulement venaient de Maryinka, le reste venant de Kourakhovo.

D’ailleurs, fait troublant, les officiers russes du Centre Conjoint de Coordination et de Contrôle du cessez-le-feu (CCCC) n’ont pas été autorisés à aller inspecter les zones bombardées. Comme les observateurs de l’OSCE, les membres du CCCC doivent pouvoir accéder aux zones bombardées pour analyse. Le fait que les officiers russes de cette institution n’aient pas été autorisés à inspecter les lieux indiquent clairement que l’Ukraine à quelque chose à cacher.

Et si on rajoute le fait que les observateurs de l’OSCE n’ont rapporté que les dégâts liés aux tirs venant de Maryinka, et pas ceux liés aux tirs de Grad venant de Kourakhovo (soit ils se sont laissés trompés par le commandement ukrainien, soit ils sont décidément très complaisants avec les crimes de l’armée ukrainienne), là il n’y a plus beaucoup de questions à se poser.

Car en regardant la carte, l’évidence saute aux yeux, si les tirs venant de Maryinka peuvent facilement être attribués à l’armée de la RPD en bidouillant l’angle de tir mesuré sur le terrain de quelques degrés, pour les tirs venant de Kourakhovo, c’est bien plus problématique :

Il faut d’ailleurs souligner que ce bombardement sous faux drapeau a aussi fait des victimes parmi les soldats du régiment Azov, dont les positions temporaires se sont retrouvées sous le feu de leurs camarades de la 92e brigade. Le régiment aurait subi des pertes lourdes avec environ 10 morts et 15 blessés, et sept pièces d’armement endommagées.

Suite à ce bombardement, huit soldats de la 92e brigade ont déserté. Il semble que ce genre de méthode ignoble pour faire porter le chapeau à la RPD ne soit pas du goût de tous les soldats ukrainiens. Ils sont actuellement activement recherchés par le SBU et le régiment Azov avec l’aide du 22e bataillon « Kharkov ».

Mais vu l’augmentation constante du nombre de déserteurs, ces unités risquent bien de se retrouver quelque peu dépassées par l’ampleur de la tâche à accomplir. Car ce mois-ci, le nombre de déserteurs recherchés par l’armée ukrainienne a atteint les 10 000, soit 1 700 de plus que le mois précédent. Une véritable hémorragie, qui affaibli les forces armées ukrainiennes présentes sur le front.

Matéria completa: DNI Press

 

Anúncios

Comente esta notícia!

Preencha os seus dados abaixo ou clique em um ícone para log in:

Logotipo do WordPress.com

Você está comentando utilizando sua conta WordPress.com. Sair / Alterar )

Imagem do Twitter

Você está comentando utilizando sua conta Twitter. Sair / Alterar )

Foto do Facebook

Você está comentando utilizando sua conta Facebook. Sair / Alterar )

Foto do Google+

Você está comentando utilizando sua conta Google+. Sair / Alterar )

Conectando a %s